#1140
Cath MELIN

Il existait un (peut-être d’autres dont j’ignore l’implantation) centre d’urgence qui accueille les femmes battues (et leurs enfants) tout proche du centre-ville. Je ne pense pas qu’il ait été fermé. S’il existe toujours, il y a tout un tas d’offres de services divers pour aider ces femmes.
Après, un employeur qui embaucherait de suite, c’est mission quasi impossible, soyons réalistes.