#906
Marianne SECK

Oui les composteurs partagés, gérés par Collembole, sont toujours « expérimentaux » selon les termes de l’Agglo…
Et pourtant, ils sont plébiscités par les habitants !
C’est un gros travail d’investissement de l’association qui se repose beaucoup sur le bénévolat…
Il faut absolument que la ville les prennent en charge, et ce n’est pas un gros entretien : ajout de structurant (feuilles mortes en automne), mélange trimestriel, prélèvement du compost pour les fleurs à proximité et les jardins partagés, entretien des bacs si besoin…
Cela permettra à l’association de développer d’autres composteurs « expérimentaux », ou la ville peut aussi développer cela dans le service « Espaces Verts ».
Cela, couplé avec une taxe qui incite à diminuer les déchets dans la poubelle traditionnelle.