#948
A. Liliane

pitié ! heureusement que je ne suis pas obligée de me farcir tango, musette et compagnie pour aller chez le coiffeur , pour le coup, là, je fuie !!