Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  PERLA Alain, il y a 1 an et 4 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #777
    PERLA Alain

    Beauvais est une ville qui s’est nettement embellie ces dernières années par sa végétation et la mise en valeur du patrimoine historique et culturel. Ces dimensions sont importantes mais restent dans un registre traditionnel. Il y a un peu plus d’un an sont apparues des affiches peintes, non signées, représentant des femmes un vélo à la main, sur des murs sans grâce particulière, entre autres autour de la rue des Jacobins. Elles ont duré ce que peut durer une affiche en plein air. Mais cela a été une sorte de clin d’œil discret et poétique d’un créateur aux passants, arrêtant le regard sans demande particulière, commerciale ou partisane. Cela fait partie des petits bonheurs. D’autres villes connaissent des quartiers où les murs sont des supports artistiques plus ou moins éphémères. Ce sont souvent, pour ce que j’ai pu voir des métropoles, Berlin, New York, Paris, Bruxelles. Mais même sans prétendre rivaliser avec ces capitales ne pourrait-on favoriser l’art du graffiti sur un mode consensuel dans un choix d’espaces variés et avec une chartre excluant la pornographie et l’appel à la haine. On pourrait ainsi permettre à des artistes de s’exprimer et apporter un intérêt nouveau à la déambulation. Dans certains cas cela permettrait de masquer des palissades, de créer des émotions visuelles sur des structures appelées à disparaitre (prison par exemple), cela ne pourrait se faire qu’avec l’accord des propriétaires mais le système d’affiche reste respectueux des supports.
    L’idée est donc de donner un coup de jeunesse artistique à Beauvais en favorisant un art mural éphémère et contractualisé.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Le forum ‘La fabrique à idées’ est fermé à de nouveaux sujets et réponses.